Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
foiredautomnedepoitiers.fr

L'artiste et le philosophe à la Foire d'automne dimanche

DIMANCHE 14 Heures :

Présentation du livre "L'artiste et le philosophe", par son auteur Philippe GROSOS, professeur de philosophie à l'Université de Poitiers.

​Où ? Hall des Arènes dans l'espace "LIVRES COMME L'AIR"

Philippe Grosos, auteur de "L'artiste et le philosophe"
Philippe Grosos, auteur de "L'artiste et le philosophe"

Socrate, Diogène, et pas mal de ses amis faisaient les marchés. Allez poussons, ils faisaient les foires. Les philosophes aiment les foires, non ? Rabelais a édité son Gargantua à la Foire de Lyon.

Nous aurons l'honneur dans le cadre du Salon du Livre de la Foire d'automne de Poitiers, "LIVRES COMME L'AIR", d'accueillir PHILIPPE GROSOS, auteur du récent ouvrage "L'artiste et le philosophe" et professeur de philosophie à l'Université de Poitiers, DIMANCHE 9 OCTOBRE.

Philippe Grosos décrit des correspondances entre un artiste et un philosophe : De la Tour / Pascal, Fra Angelico / Thomas d'Aquin, Liszt / Schelling, Fragonard / Diderot, Giacometti / Maldiney.

Il n'est pas nécessaire d'être armé de solides études de philosophie pour lire et apprécier cet ouvrage. Alors profitez-en pour venir rencontrer son auteur DIMANCHE 9 octobre

Et quelque chose d'extraordinaire se passe, Philippe Grosos cite l'œuvre "La Forêt" de Giacometti : quelle belle coïncidence avec la Foire d'automne de Poitiers qui place la forêt en symbole de sa nature. Oui, la forêt, c'est celle des hommes de foire, des hommes des forêts, des forestieri comme disent nos voisins italiens, les étrangers, les hommes d'ailleurs qui se réunissent. La Foire nous permet de venir du dehors et d'être là. Alors au curieux de cette livre, voilà que la philosophie via l'art se noue aux foires. Donc la philosophie est bien encore dans les Foires : Hourra ! Hourra ! Hourra !

L'artiste et le philosophe à la Foire d'automne dimanche

Qu'ont de commun Pascal et la peinture de La Tour ? La théologie de Thomas d’Aquin et les fresques de Fra Angelico ? La philosophie de Schelling et la musique de Liszt ? La pensée de Diderot et les toiles de Fragonard, ou encore la phénoménologie de Maldiney et les sculptures de Giacometti ? Et si œuvres d’art et œuvres philosophiques, dans leurs façons d’être au monde, tissaient de profondes correspondances, souvent même à l’insu de leur créateur ? C’est la thèse de Philippe Grosos qui revisite ici les grandes œuvres de la pensée humaine et les plus belles productions de l’art pour en dévoiler les liens les plus intimes et les intuitions communes. De telles correspondances, qui entendent mettre en évidence des gestes communs à l’élaboration de leurs œuvres, supposent alors que ce que nous nommons esthétique a bien davantage à voir avec l’existence qu’avec la seule œuvre d’art ou le jugement de goût. (extrait du descriptif du livre par les Editions du Cerf)

L'artiste et le philosophe à la Foire d'automne dimanche

Partager cet article